icon-avantages

 

L’automatisation des tests de non régression : un enjeu stratégique pour les entreprises

 

Les équipes qualification se voient aujourd’hui projetées sur le devant de la scène. En effet, le contexte de marché très tendu , la course effrénée à l’innovation que se livrent les entreprises, l’accélération de leur compétitivité , mais également la part grandissante des tests de non régression dans les coûts du développement (entre 30% et 40%) génèrent une pression forte sur les équipes de qualification. L’automatisation des tests de non régression devient donc un enjeu stratégique.


Des équipes qualification sous pression
heureLa pression du "Time To market"
Le marché impose aujourd'hui la commercialisation de plus en plus rapide des nouveaux produits et services, il n’est donc pas question de dépasser les délais prévus même si l’anticipation n’est pas toujours simple.


heureLa pression du zéro défaut
A l'heure ou les applicatifs métiers se retrouvent de plus en plus en accès direct avec les clients ou les prospects , un simple bug peut devenir dévastateur, pour votre image, pour le client utilisateur et peut donc freiner votre développement .


heureLa pression du Juste coût
Les Directions générales conscientes de l’impact d’une non Qualité lors de la livraison du produit exigent de leur Direction Développement et Qualité, le respect des délais annoncés avec un engagement sur la Qualité, mais le tout, dans un contexte global de réduction des coûts notamment au niveau des tests de non régression.
Les tests de non régression : une étape essentielle mais très coûteuse
shema-enjeux Le cycle de vie du test fonctionnel peut se découper en deux grandes parties, la préparation ou la conception des scénarios et cas de tests et leur exécution. Chacune de ces étapes est fortement consommatrice de temps, mais la qualité délivrée est étroitement liée au temps consacré.
Des situations de risque fréquentes pour l'entreprise
Chaque mise à jour de l'application nécessiterait de refaire l'intégralité des tests de non regression. Le “time to market” et le “juste coût “rendent cette option impossible. L'entreprise prend alors des risques pouvant aller jusqu'à des régressions sur les fonctions critiques comme les ventes ou les prises de commandes.
La préparation des cas de tests : une étape clé du cycle de test
La maîtrise des risques est étroitement liée à la qualité de la préparation des cas de tests. L'utilisation d'outils de bureautique classique type Excel ou Word pour la formalisation des scénarios de tests est très limitée car il n'y a pas de référentiel de tests partageable par l'équipe de test et de reporting notamment pour vérifier la couverture des exigences.

Ils nous font déjà confiance

  • crossknowledge-logo3
  • generali
  • areva
  • humanis
  • cegedim
  • maire
  • client1
  • client2
  • client3
  • client4
  • ugap