webleads-tracker

Pierre Fabre réconcilie mode agile et qualité avec l’automatisation simplifiée de kaliosTest

Pierre Fabre réconcilie mode agile et qualité avec l’automatisation simplifiée de kaliosTest

Petite révolution au sein des laboratoires Pierre Fabre ! Les équipes IT en charge de l’évolution de l’outil de gestion du cycle de vie des produits (PLM) adoptent la méthode agile. Mais cela n’est pas sans conséquence sur la gestion des tests.

Toutes les trois semaines, les équipes IT des laboratoires Pierre Fabre achèvent un nouveau « sprint » pour faire évoluer l’outil de Product Life Management (PLM). Or, pour un laboratoire pharmaceutique, rien ne doit être laissé au hasard ou à l’approximation. Les hauts standards de qualité que s’impose Pierre Fabre impliquent la mise en place de deux grands types de tests. D’une part, sont introduits des tests pour vérifier les nouvelles fonctionnalités. D’autre part, « lors de chaque évolution, nous avions l’obligation d’exécuter des “sanity-checks que nous effectuions en mode manuel”, c’est-à-dire des tests de non régression pour vérifier que le PLM reste en conformité », relate Gonzalo Robles, architecte solution PLM au sein des laboratoires Pierre Fabre.

Des tests indispensables pour le groupe mais qui se révèlent vite chronophages en mode manuel, dans un contexte agile. Car, pour chaque sprint, les équipes de Pierre Fabre doivent vérifier qu’aucune régression fonctionnelle n’a eu lieu. En somme, le rythme et le nombre de tests va croissant alors même que les équipes IT disposent d’un temps plus réduit pour les mettre en œuvre. Répétitifs, chronophages et sources d’erreurs lorsqu’ils sont effectués manuellement, les tests de non régression se placent vite au cœur de la problématique agile. « Nous nous sommes rendu compte que cette étape de tests requérait un investissement de un à deux jours-hommes pour chaque sprint et ce autant de fois que nécessaire. L’automatisation des tests de non régression devenait incontournable », se souvient l’architecte IT.

La problématique de Pierre Fabre en bref

Accéder à une automatisation des tests de non régression :
– Rapide et productive,
– Souple et adaptée au mode agile,
– Accessible à des non codeurs,
– Facile à partager entre les équipes.

 

Comment automatiser les tests de non-régression ?

Mais automatiser les tests en mode agile ne se fait pas d’un claquement de doigts. Une fois les scénarios de tests définis et rédigés, les développeurs doivent coder au sein de l’automate de tests pour les réécrire dans le langage de l’outil. Avec des milliers de lignes de code à retravailler toutes les trois semaines, le rythme deviendrait vite intenable.

Fortes de ce constat, les équipes de Gonzalo Robles se tournent rapidement vers kaliosTest. « Nous souhaitions une solution plus simple, plus productive, pour que des profils moins experts en codage puissent construire leurs propres tests, les modifier en quelques clics et les automatiser ou les maintenir simplement, sans avoir à manipuler du code », explique l’architecte IT.

Pourquoi Pierre Fabre a choisi kaliosTest ?

– En mode agile, il est plus simple de modifier un schéma que des milliers de lignes de code.
– Accès ouvert à des profils non experts du codage.
– Gain de productivité et réduction des coûts grâce à l’automatisation.

 
Mais comment procéder concrètement pour automatiser les tests de non régression ? Les équipes de Pierre Fabre partent d’abord d’un recensement des fonctionnalités sensibles de l’applicatif nécessitant des rejeux systématiques. Ils schématisent ensuite graphiquement ces parcours sensibles. Grâce à ce travail, la plate-forme kaliosTest génère ensuite automatiquement les cas de tests. Puis, ces derniers sont automatisés par mapping au sein de kaliosTest, de façon simple et modulaire. Par la suite, les équipes de Pierre Fabre gèrent et analysent leurs plans de tests sur la plate-forme.

20 jours pour automatiser 150 cas de tests

Aujourd’hui, avec 20 jours d’investissement Pierre Fabre a déjà pu automatiser 50 % de son objectif global de tests de non régression. « Au quotidien, nous avons gagné un temps considérable que nous avons réaffecté à des missions à plus forte valeur ajoutée », détaille l’architecte IT Une partie de ce temps gagné sert ainsi à concevoir avec les métiers de nouveaux cas de tests, toujours plus précis et plus fins, tandis qu’une autre partie est consacrée à poursuivre l’automatisation pour gagner en efficacité.

« Nous allons bientôt mettre en production un deuxième PLM pour la gestion des autorisations de mise sur le marché. Nul doute que nous allons effectuer le même travail d’automatisation des tests de non régression avec kaliosTest de manière à gagner du temps pour nous mettre davantage au service des métiers et de leurs besoins », anticipe Gonzalo Robles.

Les gains obtenus par Pierre Fabre

150 cas de tests automatisés en 20 jours
50 % des tests de non régression identifiés ont été automatisés
50 jours-hommes économisés par an
Réalisation par les architectes (profils non experts en développement)