webleads-tracker

Émulateurs ou devices : que choisir pour ses tests mobiles ?

Émulateurs ou devices : que choisir pour ses tests mobiles ?
6 janvier 2017
|

Entre des tests sur émulateurs ou sur devices physiques, comment choisir la meilleure option ? État des lieux des différents types de tests et des outils les plus adaptés pour passer en revue son application mobile.

1,46 milliards de smartphones livrés en 2016, selon le cabinet IDC. Parmi eux, on trouve la trentaine de modèles commercialisés par Samsung, la dizaine d’iPhones et les douzaines d’autres smartphones signés Huawei, HTC, Sony, LG… Chacun détient ses spécifications avec différentes versions et mises à jour des systèmes d’exploitation (iOS et Android notamment). Dans ce contexte, comment effectuer ses tests mobiles pour être certain de prendre en compte ces configurations très diverses ?
La meilleure solution : un émulateur (souvent open source et gratuit) qui simule, sur ordinateur, le fonctionnement et les configurations de la plupart des modèles de téléphone. Mais peut-on effectuer tous les tests mobiles sur ces outils ? Tout dépend des types de tests.

Tests d’interface    emulateur-device

Le menu est-il à la bonne place ? Le bouton d’accès à la page d’accueil est-il cliquable ? Autant de questions qui trouvent leur réponse via des tests d’interface simples. Ceux-ci se réalisent via les émulateurs de tests mobiles puisque ces derniers simulent le comportement réel de l’application.

Tests fonctionnels   emulateur-device

Après les tests d’interface, viennent les tests fonctionnels. il s’agit de vérifier une série de scénarios (des parcours d’utilisateurs) comme l’ajout d’un article dans le panier d’une application de m-commerce pour s’assurer que le montant se calcule correctement. Là encore, les émulateurs remplissent parfaitement leur rôle. On peut également les combiner à des automates de tests pour industrialiser ces tests mobiles.

Tests d’utilisabilité   emulateur-device

L’ergonomie de l’application est-elle simple à l’utilisation ? La résolution de l’écran est-elle suffisante ? Les tests d’utilisabilité permettent de s’assurer que l’utilisation se fait sans écueil : que le bouton d’accueil est toujours accessible ou que la bascule du mode paysage au mode portrait se fasse correctement, par exemple. Ces tests se font parfaitement sur un émulateur comme sur un terminal physique.

Tests de performance emulateur-device

Les tests de performance sont destinés à vérifier les temps de réponse, les chutes de mémoire ou encore la consommation de la batterie. Ce type de test ne peut s’effectuer que sur un device réel, les émulateurs n’étant pas en mesure de reproduire les performances des différents mobiles.

Pour cela, vous avez la possibilité de louer des échantillons de devices représentatifs de votre marché. Test Object propose, par exemple, des terminaux en fonction des régions cibles pour une somme avoisinant les 250 euros par mois.

Tests de compatibilité emulateur-device

Les tests de compatibilité s’assurent que l’application développée fonctionne sur tous les systèmes d’exploitation, quelles que soient leur version. Des tests possibles sur émulateur puisque ces derniers simulent les configurations des différents OS testés.

 Tests de réseaux emulateur-device

Viennent enfin les tests de réseaux. Ils ont pour but de vérifier le fonctionnement de l’application quelles que soient les configurations du réseau utilisé (Wi-Fi, 3G, 4G, etc.). Des tests qui ne restent possibles qu’en condition réelle et donc sur device physique.

Pour résumer, les terminaux seront nécessaires lors de vos tests de performance et de réseaux tandis que les émulateurs pourront vous aider dans tous vos autres tests mobiles.

Dans tous les cas, quel que soit votre choix, vous aurez besoin d’un automate de tests comme Appium qui s’interface avec les émulateurs ou les devices physiques. Une manière d’effectuer le test d’un même scénario très rapidement sur émulateur puis sur un appareil réel en quelques clics.

Pour en savoir plus, découvrez kaliosTest mobile, la plate-forme intégrée de tests d’applications mobiles.